Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mars 2007 4 01 /03 /mars /2007 11:02
Vous avez été 11.023 à visiter ce blogue en février. La majorité (9.995) en tapant directement l’adresse ou y accédant depuis vos favoris. Les autres y sont arrivés par les moteurs de recherche ou en suivant des hyperliens sur d’autres sites.
 
Alors qu’en février 2006, 4645 billets avaient été lus, ce mois de février 2007a été celui des records : 16997 billets vus (et lus ?) avec un pic de 1270 le 13/02 !
 
Enfin, le nombre d’abonnés a doublé ! Soyez-en remerciés !
 
Votre fidélité m’encourage à continuer, même si je suis bien conscient qu’il y a des choses à améliorer. En témoigne ce courriel reçu le 10/11/06 d’un lecteur régulier (un courrier tous les deux jours en moyenne pendant deux ans… jusqu’au 11/12/07 où je l’ai mis en « courriers indésirables » (ou pourriels, les « spam » des anglo-saxons)).
 
Entre ton blogue et celui de Laurent, y a pas photo...
Laurent : des interventions courtes et efficaces sur un ton très politique, dans un style compréhensible par le plus grand nombre (= un français correct, si, si), en phase avec l'actualité immédiate.
Claude : des interventions narcissiques, filandreuses, mal torchées, qu'il faut relire à plusieurs reprises pour comprendre ce que l'auteur veut dire (pour les internautes qui n'ont pas zappé après trois lignes) ... Le style écolo-bobo-zinneke parade. Sans l'esprit de synthèse (ce n'est pas un jeu de mot) indispensable à ce genre d'exercice.
Laurent : 8,5/10
Claude : 3/10 (sans examen de passage)
JG
 
Comme j’apprécie les critiques quand elles sont constructives ! Ce message fait référence au blog de mon ami Laurent Brogniet qui est toujours remarquable de concision, je vous invite à lui rendre visite.
Nous avons, lui et moi, des styles différents, j’aime analyser, entrer dans les détails, et être parfois un peu (trop ?) pédagogique, ce qui m’entraîne parfois à être un peu long.
 
Par ailleurs, à l'inverse de mon imprécateur préféré dont vous venez de lire un exemplaire de la prose (en général ses crises coïncident avec l'arrivée du printemps), je ne considère pas les Flamands comme responsables de tous les malheurs du monde et de la Belgique en particulier. C’est trop facile, pour moi, ils sont un peuple différend et je leur reconnais le droit de décider seuls et souverainement de leur avenir… A condition qu’ils ne décident pas pour nous ! J’ai horreur qu’on me marche sur les pieds. Comme tous les Wallons au fond !
L'émission "Questions à la une" d'hier soir et qui repassera vendredi à 9h05 confirme cette impression de différence.
 
Les billets les plus lus en février :
5 Ville par ville, le vrai visage des Français (Mis en ligne en avril 2005 !)
Merci à tous ceux (très nombreux !) qui ont réagi à ce billet. Je n'ai laissé que trois commentaires qui résument assez bien vos propos. Laurent (qui aura la lourde charge de conduire la liste du RWF aux élections législatives à la Chambre) et moi partageons vos points de vues. Il me l'a confirmé ce samedi encore. J'ai simplement cité ce courriel pour illustrer mon propos...
Je n’écris pas en pensant que dans mon dos sévit un censeur impitoyable pointant le doigt sur la mauvaise tournure ou la quasi-erreur de français. Ce sentiment d’être examiné m’a quitté depuis longtemps. J’écris ce que je ressens et laisse le lecteur user de sa liberté première, le droit de lire ou de ne pas lire.  
Ecrire participe d’un double mouvement, solliciter le jugement d’autrui tout en le réfutant pour mieux affirmer sa liberté. 
Partager cet article
Repost0
27 février 2007 2 27 /02 /février /2007 09:56
Ce classement des pays les plus attractifs s'adresse en priorité aux étrangers qui souhaitent s'expatrier pour s'installer dans de nouveaux pays. Il cherche donc à repérer meilleurs endroits pour "commencer une nouvelle vie, démarrer une affaire, investir, etc.
 
Ce classement se base sur 9 critères principaux : le coût de la vie, l'offre culturelle et de loisirs, l'économie, l'environnement, les libertés, la santé, les infrastructures, la sécurité, le niveau de risque du pays et le climat. La corruption, en revanche, n'entre pas en ligne de compte, malgré le fait qu'elle peut, selon "International living", influer sur le confort de l'étranger dans un pays.
 
Le classement "Quality of life 2007" a analysé la qualité de vie dans 193 pays du monde, à partir de d'autres classements publiés par des organisations comme "Mercer Consulting", l'Organisation mondiale de la santé ou "The Economist".

Classement des pays européens

1
France
3
Pays-Bas
6
   Suisse    
7
 Danemark
8
Italie
9
Luxembourg
Parmi les atouts soulignés : le coût de la vie -en dehors de Paris-, les infrastructures "parmi les meilleures du monde" (comme le réseau TGV), les marques qui font la réputation du pays à l'international (parfums, vins, gastronomie, voitures, etc.), l'offre culturelle ou encore l'attractivité pour les investissements.
Comme pour la majorité des pays d'Europe du Nord, les Pays-Bas bénéficient d'avantages sociaux importants et d'un respect strict des libertés individuelles. Son économie solide et son faible niveau de pauvreté expliquent également sa bonne position.
En revanche, le climat et le coût de la vie peuvent, selon "International living", se révéler dissuasifs.
Alors que la Suisse fait presque un sans faute concernant les grands critères de libertés individuelles (niveau de risque du pays, stabilité économique ou encore offre culturelle et de loisirs), elle pêche du côté du climat, mais surtout du coût de la vie. C'est celui des 10 premiers pays du classement dans lequel la vie est la plus chère.
 
Le Danemark obtient la note la plus élevée pour le respect des libertés individuelles et le niveau de risque du pays. Il se différencie en revanche par son score élevé pour le critère "Culture et loisirs" et par son système de santé. Mais il perd des points sur le climat et le coût de la vie, comme la majorité des pays du Nord de l'Europe.
 
Une place obtenue grâce au critère "Culture et loisirs", rappelant des héritages aussi divers que Michel Ange, Raphaël, les gondoles, l'opéra, les glaces ou les pizzas. L'Italie bénéficie également d'un climat favorable, d'un pittoresque attractif pour le tourisme ou encore d'un coût de vie relativement bas.
A sa décharge, l'Italie compte néanmoins d'importants réseaux mafieux et, sur un autre plan, des retards significatifs dans le développement de ses infrastructures.
Les points forts et les points faibles du Luxembourg sont proches de ceux de tous les pays d'Europe du Nord. Les libertés sont respectées, le système de santé est satisfaisant et l'économie est solide.
En revanche, le climat et le coût de la vie expliquent que le Luxembourg ne soit pas plus haut dans le classement, tout comme sa note relativement basse pour le développement des infrastructures.
 

 
Les notes !
1
France
3
Pays-Bas
6
Suisse
7
Danemark
8
Italie
9
Luxembourg
Santé / Libertés / Sécurité et risques :
100 / 100
Culture et Loisirs :
98 / 100
Environnement :
94 / 100
Economie :
89 / 100
Climat :
80 / 100
Infrastructures :
77 / 100
Coût de la vie :
62 / 100
Note globale :
87 / 100
Libertés / Sécurité et risques :
100 / 100
Economie :
92 / 100
Santé :
89 / 100
Infrastructures / Environnement :
85 / 100
Culture et Loisirs :
83 / 100
Climat :
81 / 100
Coût de la vie :
63 / 100
Note globale :
85 / 100
Libertés / Sécurité et risques :
100 / 100
Santé :
91 / 100
Economie :
90 / 100
Culture et loisirs :
84 / 100
Environnement / Infrastructures :
83 / 100
Climat :
70 / 100
Coût de la vie :
54 / 100
Note globale :
82 / 100
Libertés / Sécurité et risques :
100 / 100Culture et loisirs :
91 / 100
Santé :
88 / 100
Environnement :
87 / 100
Economie :
82 / 100
Climat :
74 / 100
Infrastructures :
70 / 100
Coût de la vie :
55 / 100
Note globale :
81 / 100
Libertés / Sécurité-risques / Culture-loisirs :
100 / 100
Santé :
92 / 100
Climat :
85 / 100
Environnement :
79 / 100
Coût de la vie :
 73 / 100
Economie :
59 / 100
Infrastructures :
51 / 100
Note globale :
 80 / 100
Libertés / Sécurité et risques :
100 / 100
Santé :
88 / 100
Economie :
86 / 100
Environnement : 82 / 100
Culture et loisirs :
81 / 100
Climat :
70 / 100
Infrastructures : 63 / 100
Coût de la vie :
57 / 100
Note globale :
79 / 100

Et la Belgique ?  Euh, elle occupe la 7ème place pour ses infrastructures… et pour en savoir plus : www.internationalliving.com

Partager cet article
Repost0
25 février 2007 7 25 /02 /février /2007 10:16
Tel est le titre (provocateur ?) du dossier publié cette semaine par l’hebdomadaire « Le Vif » (N° 2903). Basé sur le livre de Pascal de Sutter, professeur de psychologie, chercheur à l'université de Louvain-la-Neuve et expert auprès de l'OTAN pour les questions de psychologie politique : « Comment la psychologie permet de décoder la psychologie des hommes (et des femmes) politiques » .
Si " le pouvoir est une drogue qui rend fou quiconque y goûte ", confiait François Mitterrand, le livre sous-tend clairement la question : faut-il (d’abord) être fou pour accéder au pouvoir ?
Pour moi, qui en ai côtoyé quelques-uns, les caractéristiques relevées par de Sutter leur vont parfaitement. Sans aller jusqu’à chercher des excuse et les décrire comme des personnalités à tendance narcissiques, mégalomanes et vaguement psychopathes, il est vrai que leur carrière se déroule dans un environnement féroce où les valeurs d’amitié, de fidélité et d’honnêteté, si nécessaires, sont plus que régulièrement bafouées. Mais est-ce vraiment différent d’un autre milieu professionnel ?
 
 
de Sutter les décrit comme « une espèce exceptionnelle d’individus aptes à se dépêtrer des difficultés les plus extrêmes ». Ces serait leur folie qui leur permet de ne pas se remettre en question, de systématiquement attribuer la responsabilité d’une erreur ou d’un échec à d’autres. De ne jamais douter. Leur tendance pathologique les protégeant de la dépression…
 
Les premiers des traits pathologiques sont un impérieux besoin d’être aimé et de reconnaissance, et – « charité bien ordonnée commençant par soi-même » – ils s’aiment surtout eux-mêmes ! D’où une extrême sensibilité à la critique, avec comme corollaire une forte tendance à la mégalomanie qui les pousse à un désir immodéré de puissance. Qui n’a jamais assisté à une crise de colère d’un président de parti et aux réactions de soumission de ses proches ne peut pas comprendre… Ils s’entourent d’ailleurs, en général, de gens qui pensent comme eux (qui en tout cas font bien semblant - La rechnique du courtisan a encore de beaux jours devant-elle !) et approuvent tout ce qu’ils font (tout en en profitant pour développer leur pouvoir personnel !). A noter aussi que certains développent aussi une passion quasi mystique et irrationnelle pour leur Maître (le mot n'est pas trop fort).  Ne nous étonnons pas ensuite, que pareillement entouré, ce dernier parfois tout contact avec la réalité. (*)
 
Il faut ensuite posséder une aptitude certaine au mensonge, peut-être pour ne pas devoir reconnaître leur faillibilité, mais surtout pour manipuler avec habileté. Et comme ils en sont conscients, ils se méfient des autres jusqu’à la paranoïa. Comment, en effet, ne pas être sur la défensive ? Et s’étonner que les principaux adversaires soient dans le parti ? Une humiliation se paie toujours. « J’ai cette faculté étonnante de porter malheur à ceux qui me négligent » disait Talleyrand…
 
Autoritarisme, tendance au conflit, méfiance, machiavélisme, mais aussi capacités de séduction, les décrivent très bien.  Observez-les !
 
Bref, moi qui ai fait du doute raisonné ma ligne de conduite, il semble bien qu’une grande carrière politique ne m’attende pas. Sans vouloir me comparer à eux, la « Vertu » comme on disait fin du XXIIIème siècle paye rarement. Michel Rocard, Reginald Moreels, Raymond Barre ou encore Jacky Moraels - pour couvrir tout l’éventail politique de la droite à la gauche - qui ont voulu « parler vrai » et agir dans la clarté, l’ont prouvé !
 
Enfin, si les politiques qui ont du succès sont comme de Sutter les décrits, c’est qu’ils répondent probablement à une certaine attente de leurs électeurs… Mais est-ce rassurant ?
Quand on entre dans le domaine des pathologies aggravées, on y retrouve ceux qui fréquentent les extrêmes comme Hitller, Staline, Pol Pot, Pinochet et bien d'autres, hélas ! A nous de ne pas les laisser arriver là...
 
Un livre surprenant et éclairant, accessible à tous.
 
(*) Amusant.  Ces caractéristiques me rappellent un autre livre intitulé, de mémoire : « Ces grands singes qui nous gouvernent », publié il y a quelques années et qui établissait un parallèle entre les comportements de différentes espèces de  primates et ceux de nos sociétés humaines par rapport avec le pouvoir. Jubilatoire, mais épuisé. Hélas !
 
  Editeur : Les Arenes Eds : Date de parution : janvier 2007
Partager cet article
Repost0
8 février 2007 4 08 /02 /février /2007 12:02
En première ligne face à l’invasion de l’anglais dans leur langue, les Québécois ont, à l’opposé de ce qui (ne) se fait (pas) chez nous, développé des stratégies pour se préserver et survivre. Et ma foi, pas trop mal.
 
Henry Landrois dans "Le ligueur" de cette semaine m'a fait découvrir deux banques de données que je vous mets en liens et vous invite visiter sans tarder :
- Le grand dictionnaire de l’Office québécois de la langue française : 
 
http://www.granddictionnaire.com/btml/fra/r_motclef/index1024_1.asp
- La base de données terminologiques et linguistiques du gouvernement du Canada (!) :
  
http://www.termium.gc.ca/site/accueil_home_f.html, qui est payante... mais donne d’excellents conseils.
 
Un exemple à suivre ! Mais je doute franchement que nos excellences ministérielles de la Communauté (dite) française se préoccupent de notre langue. Un autre effet délétère de la Belgique.
Partager cet article
Repost0
7 février 2007 3 07 /02 /février /2007 01:05

Juliette Gréco a 80 ans !  (mais... chût !)
Née à Montpellier d'une mère bordelaise et d'un père corse. Elle a fréquenté Cocteau, Prévert , Sartre, Vian, Renoir, Gainsbourg, Sagan, Ferré, Brassens, Brel... et tant d'autres.

Son oeil de biche, son chandail et son pantalon noir, puis sa longue robe noire resteront gravés dans notre mémoire collective. Elle qui "prenait des bains de lune pendant que d'autres prenaient des bains de soleil" disait Picasso...
Personne ne pouvait (ne peut ! ) chanter le "Si tu t'imagines..." de Queneau comme elle,

Si tu t'imagines
si tu t'imagines
fillette fillette
si tu t'imagines
xa va xa va xa
va durer toujours
la saison des za
saison des za
saison des amours
ce que tu te goures
fillette fillette
ce que tu te goures
si tu crois petite
tu crois ah ah
que ton teint de rose
ta taille de guêpe
tes mignons biceps
tes ongles d'émail
ta cuisse de nymphe
et ton pied léger
si tu crois petite
xa va xa va xa
va durer toujours
ce que tu te goures
fillette fillette
ce que tu te goures
les beaux jours s'en vont
les beaux jours de fête
soleils et planètes
tournent tous en rond
mais toi ma petite
tu marches tout droit
vers sque tu vois pas
très sournois s'approchent
la ride véloce
la pesante graisse
le menton triplé
le muscle avachi
allons cueille cueille
les roses les roses
roses de la vie
et que leurs pétales
soient la mer étale
de tous les bonheurs
allons cueille cueille
si tu le fais pas
ce que tu te goures
fillette fillette
ce que tu te goures

Mais, j'avoue toujours ressentir une émotion particulière quand elle chante son  "Déshabillez-moi"

Déshabillez-moi, déshabillez-moi
Oui, mais pas tout de suite, pas trop vite
Sachez me convoiter, me désirer, me captiver
Déshabillez-moi, déshabillez-moi
Mais ne soyez pas comme tous les hommes, trop pressés.
Et d'abord, le regard
Tout le temps du prélude
Ne doit pas être rude, ni hagard
Dévorez-moi des yeux
Mais avec retenue
Pour que je m'habitue, peu à peu...

Déshabillez-moi, déshabillez-moi
Oui, mais pas tout de suite, pas trop vite
Sachez m'hypnotiser, m'envelopper, me capturer
Déshabillez-moi, déshabillez-moi
Avec délicatesse, en souplesse, et doigté
Choisissez bien les mots
Dirigez bien vos gestes
Ni trop lents, ni trop lestes, sur ma peau
Voilà, ça y est, je suis
Frémissante et offerte
De votre main experte, allez-y...

Déshabillez-moi, déshabillez-moi
Maintenant tout de suite, allez vite
Sachez me posséder, me consommer, me consumer
Déshabillez-moi, déshabillez-moi
Conduisez-vous en homme
Soyez l'homme... Agissez!
Déshabillez-moi, déshabillez-moi
Et vous... déshabillez-vous!

C'est probablement ça, l'immortalité...

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2007 2 16 /01 /janvier /2007 13:06
L’INSEE (Institut national la statistique) annonce que le taux de fécondité de la France s'approche du taux de fécondité de 2,07 qui permet le renouvellement naturel des générations. L’indicateur est à 2,0 enfants par femme ! (1.64 en Belgie-que)
 
Ce qui place la France en tête des pays les plus féconds d'Europe en 2006.
C’est une très bonne nouvelle et un gage de dynamisme pour les années à venir.
 
La population de la France (métropole et départements d'Outre-mer) était estimée à 63,4 millions d'habitants au 1er janvier 2007, soit environ 400.000 de plus que l'année précédente.
 
Cerise sur le gâteau, l'espérance de vie est également en hausse, franchissant le seuil des 77 ans pour les hommes (77,1 ans) et atteignant 84,0 ans pour les femmes. (versus 74,5 et 80,8)
Partager cet article
Repost0
20 novembre 2006 1 20 /11 /novembre /2006 15:08

Une citation à l'attention de ceux qui nous gouvernent...

"Face aux grands périls, le salut n'est que dans la grandeur."

       Charles de Gaulle

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2006 1 13 /11 /novembre /2006 16:48
Un an déjà !
 
C’est le 14 novembre 2005 que j’ai fait mes premiers pas dans la « blogosphère ».
Sur Skynet d’abord, ensuite sur over-blog pour éviter de vous fourguer de la publicité.
Si au départ, vous étiez entre 5 et 10 visiteurs par jour, l’audience a grandit. Vous êtes 9 645 à vous être connectés au moins une fois depuis un mois, soit une moyenne de 321 à me rendre visite chaque jour.
81 % d’entre-vous par accès direct, 12 % par des liens sur d’autres sites (merci à eux de me référencer !) et 7 % par les moteurs de recherche.
89 702 billets ont été lus, avec une journée record de 882 le 9 octobre.
Ce nombre est en progression constante passant de 1 667 en décembre 2005 à 13 264 le mois dernier. Ce qui n’est pas trop mal pour un blogue politique défendant une cause qui va à contre-courant de la pensée dominante.
 
J’ai voulu ouvrir la discussion avec vous et j’ose croire que mes propos, comme vos réactions, ne sont ainsi pas perdus. J’ai même l’impression que nous sommes de plus en plus nombreux à partager la même analyse. N’hésitez donc pas à continuer à me laisser vos commentaires, même si comme annoncé,  ils continueront à être filtrés.
 
Merci à tous, visiteurs réguliers ou occasionnels, dont je ne sais presque rien et qui me donnez l’envie de continuer !
Partager cet article
Repost0
18 octobre 2006 3 18 /10 /octobre /2006 17:38

Je viens de lire la déclaration de Nicolas DUPONT-AIGNAN (*), maire d'Yerres, Député de l’Essonne et candidat à la Présidence de la République. Il commence  très fort, citant la petite phrase de Henri Queuille, célèbre crocodile de la IVème République : « la politique ne consiste pas à résoudre les problèmes mais à faire taire ceux qui les posent ».

... N'est-ce pas parfaitement transposable à notre vie politique ?

(*) http://www.debout-la-republique.fr/ & http://www.nda2007.fr/blog/ deux adresses qui vallent la visite !

Quelques phrases fortes :

Je crois à une “certaine idée de la France” : un pays libre, une nation humaniste, un peuple volontaire.

J’aime profondément mon pays. Je refuse son abaissement, la lâcheté du milieu politique, la résignation fataliste des élites.

Je veux voir la France à nouveau debout capable de défendre ses intérêts, d’affirmer ses valeurs et de retrouver sa cohésion.


Son discours de candidature à la mutualité le 16-10-2006

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2006 1 18 /09 /septembre /2006 14:50
Le temps m’a manqué pour réagir à cet important problème. J’y reviendrai.
 
En attendant, un ami vient de m’envoyer cette analyse caustique publiée sur un blog liégeois avec laquelle je suis assez d'accord : http://liege28.skynetblogs.be
 
Supprimé en 1909, le tirage au sort est rétabli en demi-Belgique . . .
 
Le 15 décembre 1909, sur son lit de mort, Léopold II signe l’abolition du tirage au sort et instaure le principe du service militaire obligatoire à raison d’un fils par famille. Dans les dernières heures de son règne, le roi a pris une décision humaniste. Moins de cent ans plus tard, « l’humaniste » Marie-Dominique Simonet a choisi de rétablir le tirage au sort comme solution politique à un problème difficile. Cela s’inscrit dans une certaine logique. En effet, non élue du peuple, Marie-Dominique Simonet est devenue Ministre tirée au sort par la présidente du CdH Joëlle Milquet faisant office d’huissier ! Transformer l’accès aux études, de l’évaluation sur base de valeur au tirage au sort est une forme de mépris des jeunes dont les qualités sont niées. Tant à faire, pourquoi ne pas remplacer les examens par un tirage au sort. Que d’économies substantielles ainsi réalisées . . . et le budget de la Communauté Wallonie-Bruxelles contraint à l’imagination ministérielle humaniste! 
Partager cet article
Repost0

« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...