Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 janvier 2009 1 19 /01 /janvier /2009 11:25

Décidément, après le parti bruxellois FDF, c'est au tour de la NV-A de s'intéresser à notre avenir. Mais qu'avons nous fait pour mériter autant de sollicitude ?  Exotisme ?
Voici le site de leur campagne vers la Wallonie et les Wallons :
www.prejuges.be

Sans commentaire... je vous le laisse découvrir !

Partager cet article
Repost0
10 juin 2007 7 10 /06 /juin /2007 19:07
" Faire toujours plus de la même chose donne toujours plus de mêmes résultats ! " (Richard Bandler)

Il est 19h00, 23 % des bureaux sont dépouillés en Brabant wallon. Ailleurs, entre 5 et 70 %. Sous réserve de grosse surprise, il semble bien que le RWF n’améliore pas son résultat de 2003 qui était déjà peu élevé et serait en net recul par rapport aux provinciales de l’an passé.
On sait que le sens de la communication est donné par la réponse qu'elle produit, quelle que soit l'intention du communicateur. On évalue une communication par rapport au résultat qu'elle produit. Cela place la responsabilité sur celui qui exprime un message. C'est à lui de trouver un moyen de rendre son message compréhensible. 
Nous ne progressons pas parce que le parti n’a pas eu suffisamment de souplesse pour modifier ses manières habituelles de penser, et d’agir. Notre cause est bonne, même dans les partis traditionnels on le reconnaît. Beaucoup de nos concitoyens nous disent : « oui, ça finira comme ça… Vous avez raison… ». Demain, il va falloir nous recentrer sur l’atteinte de notre objectif, et donc sur notre message.
Parce qu’on sait aussi que si quelque chose ne marche pas ou ne marche pas assez, il faut faire autre chose. 
Nous devons tous faire notre analyse. 
Je reconnais volontier ma part de responsabilité dans cet échec. Pendant ma présidence, j'avoue avoir toujours cherché (en vain !) à faire la synthèse. A rechercher une impossible unité, malgré notre doctrine... le RWF est tiraillé par des courants contraires et des ambitions individuelles. 
C'est aussi cette recherche du plus petit dénominateur commun qui nous empêche de mener à bien notre combat dans un monde qui s'est transformé et se transforme tous les jours. Ce que les militants de longue date qui gravitent, nombreux, autour de la Direction du parti n'ont pas encore intégré. 
A nous maintenant d'aller chercher nos adversaires sur leur propre terrain...

Merci à celles et ceux qui continuent à soutenir la cause réunioniste à chaque élection. Et un merci tout particulier à celles et ceux qui m'ont fait donné leur suffrage à la première suppléance.
Partager cet article
Repost0
7 juin 2007 4 07 /06 /juin /2007 12:40

Di Rupo ce matin à la RTB(f) : « Il faut plus de gardiens de la paix dans nos rues ! »…

Si on ne peut que lui donner raison sur le fond (mais pourquoi ne l’a-t-il pas fait jusque maintenant ?), il est intéressant de remarquer que c’est le deuxième responsable de parti traditionnel (forcément, les seuls à être invités, on n’est toujours pas en démocratie) qui utilise cette expression en lieu et place de « policiers ». Le terme « gardien de la paix » est bel et bien français. Lapsus ? Chez ce redoutable communi-manipulateur le choix des mots est rarement innocent.
 
Tous ces gens auraient-ils deux fers au feu ? Anticiperaient-ils des résultats jugés catastrophiques des négociations dites communautaires préalables à la constitution d’un gouvernement ?
 
Ceci-dit, des gardiens de la paix dans nos rues ? Oui, je signe des deux mains !
La réunion ? Une idée qui fait son chemin !
Partager cet article
Repost0
6 juin 2007 3 06 /06 /juin /2007 19:28
Depuis hier, je reçois, des copies de courriels à propos de ce candidat sénateur CD&V ayant la double nationalité turque et belge : Ergün Top, conseiller du ministre-président flamand Yves Leterme et 8e candidat au Sénat en Flandre. 
Je me méfie toujours des écrits sans référence d’origine qui circulent sur Internet. Vérification faite, l’histoire est bien réelle. Elle provient du blog de l’excellent journaliste indépendant  Mehmet Koksal intitulé « 
Humeurs allochtones »...
 
Pour rappel, il a dit : « je ferai mon service militaire turc. Je considère cette tâche comme une mission. Imaginons, comme vous le faites, qu'une guerre éclate entre la Belgique et la Turquie. La Turquie n'a aucune prétention sur les territoires d'un autre pays. (…) si un autre pays attaque l'intégrité territoriale de la Turquie nous nous défendrons. Nous ferons face à tous ceux qui nous attaqueront. Et si c'est la Belgique, nous serons face à la Belgique! »
Et...
« Nous avons également des causes nationales où nous devons montrer nos différences sur des sujets comme le prétendu génocide arménien ou les groupements terroristes. La première fois que j'ai parlé du prétendu génocide arménien avec Yves Leterme c'était il y a un an et demi quand j'ai commencé à travailler dans son cabinet. Aujourd'hui, suite à mon travail, (…) le probable futur Premier ministre belge, déclare à un journal turc que tant qu'il sera Premier ministre ce sujet ne pourra pas être discuté au Parlement ».
 
Pour mémoire, c’est le même qui fraîchement élu conseiller communal avait plaidé pour la rupture du cordon sanitaire en « laissant la porte ouverte au Vlaams Belang » (Gazet Van Antwerpen 21/2/2006). 

Le fait de se montrer ultra-Flamand semble pardonner beaucoup de choses...

Dans quel autre pays verrions-nous un parlementaire (ou un candidat parlementaire) faire son service militaire dans son pays d'origine, et déclarer qu'en cas de conflit c'est bien entendu « face à » c'est à dire contre la Belgique qu'il se battrait… 

Décidément, les partis traditionnels ne font pas la fine bouche dans leur large racolage quand il s’agit de capter les voix à tous prix les voix des « nouveaux belges ».
 
Nous qui avons déjà tellement à faire à contrer les arguments des « anciens belges »…

*****
 
Plus comique : 
Hier, Daerden, dans « Le Soir » a annoncé que Reynders ne sera pas invité à la table des négociations...  
Lui ce sera différent... Il sera saoul à table. (Oui bon, facile, mais avouez qu’elle est bonne, non ?)
Partager cet article
Repost0
6 juin 2007 3 06 /06 /juin /2007 19:13
En page 4 du « Vers-l’Avenir » de ce matin, un article consacré à la probable progression de « ceux dont ne parle jamais pour ne pas leur faire de publicité mais tout en les citant tout le temps ». Bref : l’extrême droite quoi !
 
On y apprend que, d’après un sondage récent, le Vlaams Belang serait crédité de 1% des voix en Brabant wallon. Le pourcent qui lui manquerait pour obtenir un député supplémentaire grâce à l'apparentement avec l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde. Le fameux siège baladeur.
Et comme on sait que de ce côté-ci de la frontière linguistique, on hésite à avouer ses préférences pour les partis non démocratiques… 

Aux larmes, citoyens !

Il nous reste à espérer que la progression du RWF amorcée lors des élections provinciales dernières se poursuivra... Il est vrai que dans les discussions que nous avons avec des gens rencontrés dans la rue à l'occasion de distribution d'informations ou de séances de collage, l'idée de la réunion poursuit son petit bonhomme de chemin dans les esprits.
Partager cet article
Repost0
4 juin 2007 1 04 /06 /juin /2007 19:29
Du blog "Je suis belge mais je me soigne"  : Les administrations publiques (fédérales, régionales, communautaires et municipales) sont parmi les moins efficaces d’Europe. C’est la Banque Centrale Européenne (BCE) qui le dit (je n'ai pas trouvé les références). Cette inefficacité administrative coûte à l’Etat 10 milliards d’euro par an, soit 5 à 6 pc du produit intérieur brut ! 
Traduisez : 1.000 euro par habitant de 0 à 120 ans ! 
4.000 euro pour un couple avec deux enfants, soit 333 euro par mois. 
Un quart de salaire mensuel moyen.  
Selon la BCE, l’efficacité administrative belge ne s’élève qu’à 66 pc alors que la moyenne européenne est à 79 pc.
 
Merci François !
Partager cet article
Repost0
4 juin 2007 1 04 /06 /juin /2007 18:06

Voilà, nous sommes entrés dans la dernière semaine avant les élections législatives. La campagne est toujours aussi morne. Seules les chaînes de télé s’excitent un peu. Nous allons voir tous les jours les tronches les plus médiatiques des « représentants potables » des « grands » partis dits démocratiques francophones.

J
’ai suivi attentivement les tribunes électorales diffusées les deux semaines précédentes sur les antennes radio de la RTB (f). Assez insipides, beaucoup de promesses. Promesses intéressantes sur le fond parce que si on fait l’addition de ce que les partis proposent comme progrès (mais pourquoi diable ne l’ont-ils pas fait jusque maintenant), en matière sociale, économique, de pension etc… c’est un peu ce qui se fait déjà… Mais en France ! 

Peu d’allusions par contre au grand débat communautaire qui aura lieu dès le 10 juin au soir. Il a fallu attendre ce lundi matin pour qu’à une question de Véra Dua (Ecolo flamande) à Javaux, celui-ci, à regret reconnaisse que : « oui, il y aura un débat communautaire et que non, le Front des francophones ne s’est pas concerté, ni réuni »…

C’est pourtant là l’enjeu principal de ces élections. Tous les autres propos ne sont que des vœux pieux. Ou des projets qu’il faudra commencer à discuter et mettre enforme une fois le gouvernement formé. Donc une fois qu’un accord « communautaire » sera conclu. Et sur le dos de qui ? Je pense particulièrement aux habitants francophones des communes à facilité autour de Bruxelles, mais aussi aux communes du Brabant wallon qui pourraient être emportées dans la tourmente. 

On n’échappera pas au débat sur la scission de l’arrondissement de Bruxelles Hal-Vilvorde. Les Flamands n’ont rien oublié. C’est l’occasion de rappeler ce que j’écrivais dans « Le Soir » au lendemain des cris de victoire des partis francophone. « 
L'heure décisive approche pour les Bruxellois »

Pour la petite histoire et dans le même ordre d’idée, voici un extrait de l’émission « Controverse » de Pascal Vrébos sur RTL-TVi et consacrée à ce sujet où j’avais pu m’exprimer quelques minutes face aux dirigeants des quatre partis francophones…


 
Enfin, je dois répondre à ceux qui m’ont interrogés sur l’absence du RWF à l’émission d’Eddy Caekelberghs de jeudi dernier où il donnait la parole aux partis démocratiques non représentés au Parlement. Renseignements pris, le RWF a bien été invité comme l’a affirmé le journaliste à plusieurs reprises. Invité pour un débat. Mais la Direction du parti avait, dans ce cadre, décliné l’invitation, car « le RWF n’a rien à débattre avec le BUB ou le PTB mais bien des choses à dire au PS, au MR ou au CdH ».  Il s'avère que la RTBF n'a évidemment pas mentionné cette position. Que dit encore le dicton à propos des absents ?

Enfin, sur le site Fédérales 2007 (www.rtl.be/federales), vous pouvez  participer à un Test pour découvrir de quels idées défendues par les partis (le choix étant limité à quatre des cinq partis francophones représentés au Parlement) vous êtes le plus proche.
Voici mon résultat : PS : 72 %; MR : 52 %; Ecolo: 73 %; CDH : 64 % 
Conclusion : un peu de tout comme dans la fameuse pub "Fromages belges". Ce qui montre bien qu'il y a peu de différence. Que chacun peut s'y retrouver et que les "programmes" sont bel et bien des attrapes-voix !
Partager cet article
Repost0
14 mai 2007 1 14 /05 /mai /2007 12:50
Comme annoncé samedi après-midi, le Vlaams Belang est bel et bien présent. Son objectif est clair : grappiller des voix en Brabant wallon (et grâce à la politique des partis traditionnels, il y a un réservoir important de voix flamandes) qui permettront peut-être de récupérer le siège dévolu en 2003 aux partis francophones dans la circonscription de Bruxelles-Hal-Vilvorde par le biais de l'apparentement. Et peu importe si aucun des cinq candidats effectifs et des six suppléants n'habite dans le Brabant wallon, la loi leur permet de s'y présenter. C’est d’ailleurs également le cas d’un autre parti de la droite extrême, BelgUnie-BUB.
Vincent VANHAM du « Soir », après avoir dit la consternation des autres listes démocratiques présentes samedi au palais de justice de Nivelles lors de la remise des actes de présentation des candidats, cite la réaction de mon ami Laurent Brogniet qui sera cette fois tête de liste pour le RWF: « Je suis extrêmement choqué, cela me pousse, plus que jamais, à défendre la liberté, l'égalité et la fraternité ! »
 
Peut-être faudra-t-il ressortir  les fameuses pancartes dressées aux frontières à la Révolution : « Ici commence le pays de la liberté ! » 
Partager cet article
Repost0
12 mai 2007 6 12 /05 /mai /2007 18:04

J'écrivais le 1er mai dernier que c'était prévisible, et que nous l’avions anticipé dans la conférence de presse annonçant notre participation aux élections régionales du 28 mai 2004.  C'est maintenant confirmé, le Vlaams Belang a bel et bien déposé une liste à la Chambre dans le Brabant wallon. (*) 
Grand show médiatique d'indignation feinte d'André Flahaut et de Charles (le petit de l'autre) Michel en découvrant que nous avions eu raison (là aussi) malgré leurs propos condescendants à notre égard dans le passé. Ce sont pourtant leurs partis (avec le PSC-CDH) qui "font leur possible" pour attirer de nombreux Flamands en Brabant wallon (allez voir du côté de Tubize, Saintes, Beauvechain et même Jodoigne), sinon pourquoi seraient-ils tellement partisans d'école d'immerstion linguistique en néerlandais par exemple. 
   
Voilà, sans nul doute, ce qui va donner un peu d'intérêt pour cette campagne électorale fort terne jusqu'à maintenant.  A côté d'eux, il y aura les habituels partis de la mouvance d'extrême droite ou de la droite extrême. Mais, à l'heure actuelle, pas de N-VA (ou N-Wa). Nous en saurons plus dans les jours qui viennent puisque les partis ont jusqu'à demain soir pour rentrer leur listes de candidats.
 
La liste du RWF a été déposée sans problème. Les dirigeants du Bureau restreint de l'exécutif de mon parti m'ont attribué la première suppléance.
  
(*) Attirés par le prix des terrains plus intéressant qu'en Flandre, par un environnement bien mieux protégé, de nombreux flamands se sont installés dans les communes rurales le long de la frontière linguistique, à la grande satisfaction de Raymond Langendries, des Michel(s) ou d’Ecolo qui sont restés très unitaires et qui y voient un moyen de compliquer, de ralentir ou d’empêcher la dislocation du pays. Or, ces Flamands - aisés souvent - ne s’intègrent pas, ils mettent leurs enfants à l’école en Flandre, y font leurs achats, y travaillent etc.. Ce ne serait pas un problème si les retombées du marchandage pour la scission annoncée de l’arrondissement de Bruxelles-Halle-Vilvorde ne nous fassent craindre une « bilinguisation » (**) de notre Brabant wallon. Dans le droit fil de la logique dite « multiculturelle » ambiante qui est en réalité une logique communautariste. N’oublions pas qu’il y a d’autre menaces portées par le MR qui veut y étendre la Région de Bruxelles. Région bilingue. 
Bilinguisation signifiant évidemment celle des administrations communales. La présence du Vlaams Belang est somme toute logique dans le cadre du débat autour de l'élargissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde (voir ce billet du lundi 12 février 2007 :
Le MR veut-il des échevins flamands à Waterloo et Braine-l'Alleud ? )

Partager cet article
Repost0
11 mai 2007 5 11 /05 /mai /2007 06:08

Un site à voir ! : http://www.lemdr.be 

Partager cet article
Repost0

« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...