Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mai 2007 1 14 /05 /mai /2007 12:50
Comme annoncé samedi après-midi, le Vlaams Belang est bel et bien présent. Son objectif est clair : grappiller des voix en Brabant wallon (et grâce à la politique des partis traditionnels, il y a un réservoir important de voix flamandes) qui permettront peut-être de récupérer le siège dévolu en 2003 aux partis francophones dans la circonscription de Bruxelles-Hal-Vilvorde par le biais de l'apparentement. Et peu importe si aucun des cinq candidats effectifs et des six suppléants n'habite dans le Brabant wallon, la loi leur permet de s'y présenter. C’est d’ailleurs également le cas d’un autre parti de la droite extrême, BelgUnie-BUB.
Vincent VANHAM du « Soir », après avoir dit la consternation des autres listes démocratiques présentes samedi au palais de justice de Nivelles lors de la remise des actes de présentation des candidats, cite la réaction de mon ami Laurent Brogniet qui sera cette fois tête de liste pour le RWF: « Je suis extrêmement choqué, cela me pousse, plus que jamais, à défendre la liberté, l'égalité et la fraternité ! »
 
Peut-être faudra-t-il ressortir  les fameuses pancartes dressées aux frontières à la Révolution : « Ici commence le pays de la liberté ! » 
Partager cet article
Repost0
12 mai 2007 6 12 /05 /mai /2007 18:04

J'écrivais le 1er mai dernier que c'était prévisible, et que nous l’avions anticipé dans la conférence de presse annonçant notre participation aux élections régionales du 28 mai 2004.  C'est maintenant confirmé, le Vlaams Belang a bel et bien déposé une liste à la Chambre dans le Brabant wallon. (*) 
Grand show médiatique d'indignation feinte d'André Flahaut et de Charles (le petit de l'autre) Michel en découvrant que nous avions eu raison (là aussi) malgré leurs propos condescendants à notre égard dans le passé. Ce sont pourtant leurs partis (avec le PSC-CDH) qui "font leur possible" pour attirer de nombreux Flamands en Brabant wallon (allez voir du côté de Tubize, Saintes, Beauvechain et même Jodoigne), sinon pourquoi seraient-ils tellement partisans d'école d'immerstion linguistique en néerlandais par exemple. 
   
Voilà, sans nul doute, ce qui va donner un peu d'intérêt pour cette campagne électorale fort terne jusqu'à maintenant.  A côté d'eux, il y aura les habituels partis de la mouvance d'extrême droite ou de la droite extrême. Mais, à l'heure actuelle, pas de N-VA (ou N-Wa). Nous en saurons plus dans les jours qui viennent puisque les partis ont jusqu'à demain soir pour rentrer leur listes de candidats.
 
La liste du RWF a été déposée sans problème. Les dirigeants du Bureau restreint de l'exécutif de mon parti m'ont attribué la première suppléance.
  
(*) Attirés par le prix des terrains plus intéressant qu'en Flandre, par un environnement bien mieux protégé, de nombreux flamands se sont installés dans les communes rurales le long de la frontière linguistique, à la grande satisfaction de Raymond Langendries, des Michel(s) ou d’Ecolo qui sont restés très unitaires et qui y voient un moyen de compliquer, de ralentir ou d’empêcher la dislocation du pays. Or, ces Flamands - aisés souvent - ne s’intègrent pas, ils mettent leurs enfants à l’école en Flandre, y font leurs achats, y travaillent etc.. Ce ne serait pas un problème si les retombées du marchandage pour la scission annoncée de l’arrondissement de Bruxelles-Halle-Vilvorde ne nous fassent craindre une « bilinguisation » (**) de notre Brabant wallon. Dans le droit fil de la logique dite « multiculturelle » ambiante qui est en réalité une logique communautariste. N’oublions pas qu’il y a d’autre menaces portées par le MR qui veut y étendre la Région de Bruxelles. Région bilingue. 
Bilinguisation signifiant évidemment celle des administrations communales. La présence du Vlaams Belang est somme toute logique dans le cadre du débat autour de l'élargissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde (voir ce billet du lundi 12 février 2007 :
Le MR veut-il des échevins flamands à Waterloo et Braine-l'Alleud ? )

Partager cet article
Repost0
11 mai 2007 5 11 /05 /mai /2007 06:08

Un site à voir ! : http://www.lemdr.be 

Partager cet article
Repost0
10 mai 2007 4 10 /05 /mai /2007 18:05

C'est fait, l'élection présidentielle française est terminée.
Les panneaux électoraux de nos partis traditionnels fleurissent le long des routes.
Après les débats de société de très grande qualité que nous venons de vivre, nous allons retrouver les bobines et les propos virils (parfois) ou vélléitaires (toujours), mais terriblement convenus de nos "élus à vie". 

Un bien beau spectacle vivant, et qui nous laissera beaucoup de temps de cerveau disponible...

Partager cet article
Repost0
10 mai 2007 4 10 /05 /mai /2007 06:13
Vous étiez au courant ? Moi pas !
 
On aurait du pourtant en parler dans ce pays qui, sans identité, cohésion ni avenir, ne jure que par cette structure multinationale qui fonctionnait plutôt bien jusqu’au moment où on a voulu aller plus loin (trop loin ?)dans l’intégration politique. Signe d'un malaise ?
 
C’est peut-être le moment de faire un sort à la légende des pères fondateurs et de l’Europe qui nous a apporté la paix. Les nations existaient avant l’idée européenne, comme les classes sociales. Elles sont le lieu du débat, du dialogue, et aussi de l'affrontement. Depuis 1789 on a mis progressivement au point un système qui permet que cela se passe sans heurt : cela s'appelle la démocratie. Il est bon de rappeler que ce qui a causé les deux Guerres mondiales, ce ne sont pas les Nations, mais l'Impérialisme, en l'occurrence l'impérialisme allemand. Parce que ni en 1914, ni en 1940, l'Allemagne n'était une démocratie.
Et si ce n’était pas « l'Europe institutionnelle » qui a apporté la paix, mais la paix qui a permis la coopération entre les nations d'Europe ?
Partager cet article
Repost0
9 mai 2007 3 09 /05 /mai /2007 05:50
Le Dalaï Lama devait participer, vendredi à Bruxelles, à la première journée de la cinquième Conférence internationale des groupes de soutien au Tibet toujours sous occupation chinoise. Il a été prié de rester chez lui pour ne pas risquer de compromettre une visite de « Philippémathilde » en Chine le mois prochain.
 
Il est vrai qu’indépendamment de tout aspect religieux ou philosophique - dont il ne devait d’ailleurs pas être question pendant cette conférence - le message de paix du Dalaï Lama, le génocide culturel et les souffrances du peuple tibétain n’auront jamais, aux yeux de nos dirigeants, l’importance essentielle du message traditionnel princier : « Belgium is like a diamond » !
 
(*) Dalaï-Lama signifie « Océan de sagesse »
Partager cet article
Repost0
8 mai 2007 2 08 /05 /mai /2007 06:20
La Région wallonne a vendu l'incubateur wallon situé dans l'Axis Parc de Mont-Saint-Guibert. Construit en 2004 et opérationnel deux ans plus tard, l'incubateur wallon n'a jamais été occupé depuis, révèlent mardi les journaux du groupe Vers l'Avenir.
Ce projet avait été voulu par le député-bourgmestre de Waterloo, Serge Kubla, alors ministre wallon de l'Economie (oui, celui qui s’est aussi occupé du dossier de Francorchamps…), à la suite de la visite d'un projet similaire au Japon. Le ministre présentait l'incubateur comme
un service d’archivage numérique pour les médias audiovisuels,
un espace pour start-up numériques, une vitrine technologique pour la Wallonie.
Depuis lors, aucun client n'a manifesté d'intérêt pour ce projet, comme le pressentait l'Inspection des finances qui avait envoyé deux notes à ce sujet lors de l'annonce du projet. Depuis des mois, la région wallonne tentait (discrètement) de vendre le bâtiment de Mont-Saint-Guibert. Il sera finalement vendu pour 6,1 millions d'euros à un acheteur américain.
Partager cet article
Repost0
7 mai 2007 1 07 /05 /mai /2007 06:19
Aujourd’hui, je voudrais donner un petit coup de pouce à un livre qui devrait être déclaré d’utilité publique de toute urgence car ce qu’il propose relève de la salubrité de l’endroit où on travaille, et même au delà. Son ambition ? Dégommer les abrutis qui pullulent au travail et coûtent très cher aux entreprises.  Pour vous mettre l’eau à la bouche, je vous propose ce petit test basé sur l’étude universitaire (*) consacrée au management des entreprises qui fait l’objet de ce livre. Mais ça s’applique à d’autres milieux… La politique (qui semble bel et bien un lieu de grande concentration, on le voit tous les jours) ou toute forme de vie associative par exemple !
 
Ce test est une «  checklist » qui doit vous permettre d’évaluer si un futur chef peut être un sale con. Il fait le point en 10 questions. Vous pouvez demander aux gens que vous connaissez et ayant travaillé pour votre chef potentiel de répondre à ces questions.
Analyser les réponses à ces questions avant d’accepter un travail peut vous éviter beaucoup de désillusions. Un des points clés dans Objectif Zéro-sale-con, c’est que l’un des moyens les plus efficaces pour éviter d’être laminé par des sales cons (et en devenir un vous-même), c’est de « résister dès le commencement » (Léonard de Vinci !), autrement dit d’éviter de travailler pour un sale con ou de rejoindre une organisation totalement infestée.
 
1 « Lèche-bottes/botte-culs
– « Comment le futur chef se comporte-t-il avec les personnes d’un rang supérieur et avec celles d’un rang inférieur ? »
– « Pouvez-vous donner des exemples précis ? »
Une caractéristique des sales cons certifiés est qu’ils ont tendance à rabaisser ceux qui ont moins de pouvoir qu’eux et à cirer les pompes de leurs supérieurs.
 
2. Zéro critique
– « Comment le futur chef supporte-t-il la critique ou le blâme quand cela devient un peu chaud ? »
Méfiez-vous des gens qui critiquent tout le temps les autres mais ne tolèrent pas même une dose minimale de critiques à leur égard…
 
3. Pétage de plombs
- « Dans quelles situations avez-vous vu le futur chef perdre son sang-froid ? »
La colère est parfois justifiée, ou peut même être efficace si elle est utilisée avec parcimonie, mais quelqu’un qui « tue le messager » trop souvent peut générer un climat de peur.
– « Est-ce que les collègues sont effrayés à l’idée de prendre l’ascenseur avec lui ? »…
 
4. La maison ne fait pas crédit
– « Quel style décrit le mieux le futur chef : il reconnaît le mérite sans contrepartie, il le reconnaît aux bonnes personnes, ou il croit que chacun devrait être son propre champion ? »
Cette question vise à savoir si la personne peut avoir tendance à prendre le mérite sur lui sans reconnaître le travail de son équipe.
 
5. Cancer généralisé …
- « Que disent les anciens collaborateurs ?
Les sales cons sont généralement connus pour répandre la zizanie dans les équipes et susciter des conflits improductifs. Certes le monde entier semble bien vouloir tolérer les sales cons qui ont du talent, mais cela ne signifie pas que devez aussi le faire.
 
6. Incendiaire
- « Quel genre d’email envoie le patron en question ? »
La plupart des sales cons ne peuvent pas se retenir dans le courrier électronique : incendier les gens, mettre le monde entier en copie, utiliser la copie cachée pour se couvrir. Analyser les en-têtes de ses emails est une véritable porte ouverte sur son âme.
 
7. Déprimant
- « Quel genre de personnes trouvent difficiles de travailler avec le chef en question ? »
- « Quel genre de personnes semblent facilement travailler avec le chef en question ? »
Soyez attentif aux réponses qui suggèrent que seules les personnes très volontaires ou très motivées travaillent mieux avec cette personne : les sales cons ont tendance à laisser autour d’eux des gens déprimés et découragés.
 
8. Jouer perso
- « Est que le futur chef partage l’information pour le bénéfice de tous ? »
La tendance à cacher son jeu (c’est-à-dire la répugnance à partager l’information) est le signe que la personne considère ses collègues comme des adversaires qui doivent être battus pour pouvoir avancer.
 
9. Cordon protecteur
- « Est-ce que les gens prendraient ce futur chef dans leur équipe ? »
Parfois, cela met tout sens dessus dessous d’avoir un sale con dans votre équipe, mais cela n’a pas d’importance si les autres membres de l’équipe refusent de travailler avec cette personne. Cette question vous permettra de déterminer si le bénéfice d’avoir la personne en question dans votre équipe l’emporte sur les inconvénients liés à son comportements de sales cons.
 
10. Apparition
- « Que se passerait-il si un exemplaire d’Objectif Zéro-sale-con apparaissait sur le bureau du futur chef ? »
Méfiez-vous si la réponse est : « Tous aux abris… »
 
Décoiffant, non ?
 
 
(*) L’auteur Robert SUTTON est professeur de management à la Stanford Engineering School. Il étudie les liens entre les connaissances en management et l’organisation de la prise de décision, de l’innovation, de la performance.
Objectif Zéro-sale-con Ed. Vuibert mars 2007
 
En savoir plus ? Un blog en français dont j’ai tiré le test ci-dessus : http://objectif-zero-sale-con.blogspot.com/
Et testez-vous également…  Téléchargez ce fichier
Partager cet article
Repost0
2 mai 2007 3 02 /05 /mai /2007 18:24

J'ai été interviewé ce mercredi midi par la télévision locale du Brabant wallon sur les élections présidentielles françaises. L'émission passera ce soir ou demain... mais en tous cas avant dimanche dans "Espace-région" !

Exercice toujours difficile, on ne sait pas ce qui sera retenu, ni même ce qui est réellement enregistré.
J'ai insisté sur quatre points.
1. L'extraordinaire esprit citoyen du Peuple français, sa culture du débat et le fait que depuis le referendum sur le projet de Traité constitutionnel européen, les Français se sont rendus compte qu'ils pouvaient encore influer sur leur destin. Ce qui n'est plus le cas chez nous où le pouvoir n'est plus révocable.
2. Quel que soit l'élu(e) dimanche soir. Les Français se seront exprimés. Et cet(te) élu(e) devra et saura gouverner dans l'intérêt de la France, sinon le Peuple se chargera de lui rappeler. C'est une des vertus de la démocratie. La France ne se réduit pas à la personnalité, ou à l'orientation politique du président de la République.
3. Que malgré la passion des Wallons et des Bruxellois francophones pour cette élection, ça ne devrait pas changer grand chose ici où le pouvoir est cadenassé. Mais que les idées exprimées pendant la campagne auront, avec quelque peu de retard comme d'habitude, un écho chez nous. Simplement parce que nous vivons dans le même type de société et que tous les regards sont tournés vers la France, qu'on le veuille ou non. Les thèmes de la campagne présidentielle feront l'actualité des prochaines années, ici aussi.
4. Que je pouvais difficilement estimer l'impact de la campagne présidentielle sur nos résultats (à nous les réunionistes) parce qu'en campagne, ceux qui sont dans l'opposition critiquent les sortants et que les sortants disent qu'avec les autres se serait pire. L'image est donc brouillée et il faut aller chercher la vérité dans des médias étrangers et peu suspects de francophilie comme l'extrait du Guardian dont je vous parlais dans un article précédent.

Partager cet article
Repost0
1 mai 2007 2 01 /05 /mai /2007 05:41
C’était prévisible, et nous l’avions anticipé dans la conférence de presse annonçant notre participation aux élections régionales du 28 mai 2004, quand j’avais dit que nous nous voulions les « chiens de garde de l’identité française du Brabant wallon » mais je pensais alors que le Vlaams Belang serait le premier à faire le pas. (*)
Les jeunes du parti flamingant : « Jong N-VA, la jeunesse de Nieuw-Vlaamse Alliantie », participeront-ils aux élections fédérales du 10 juin 2007 sous le nom de la
Nouvelle Wallonie (N-WA) pour proclamer l'idée de l'autonomie ( !) wallonne en Brabant wallon ?  Ils étaient sur le marché de Nivelles ce samedi 28 avril pour rassembler les 200 signatures nécessaires…
 
Blague de potache ou nouveau coup publicitaire auquel ce parti nous a déjà habitué ?
Le site Internet créé à cette occasion est assez indicatif de leur objectif. Dans la droite ligne des propos musclés de l’allié préféré du CD&V. Nous y retrouvons en filigrane le principe de la confédération d’Etats prônée  par ce parti, relayant le programme des « Flamands réalistes » (par opposition aux romantiques)  qui veulent ainsi garder tout pouvoir sur l’ensemble du territoire de la Belgique sans en avoir les obligations. On retrouve ces propos dans la fameux « manifeste de la Warande » dont j’ai déjà parlé.
Plus amusant (enfin, façon de parler...) c’est la justification qu’ils donnent à leur action dans la communiqué de presse : « Parce que « Wallon » n'a pas déposé une liste au Brabant Wallon, Jong N-VA y déposera une liste. Pour Jong N-VA, il est clair que tous les Wallons profiteront d'une réformation de l'état et qu'ils la demandent aussi, d'une manière explicite ou pas. » Joliment exprimé, non ?
Intéressante cette reconnaissance explicite et cette alliance objective avec un groupe d’indépendantistes wallons regroupés sous ce sigle et n’ayant pas (pour la petite histoire) hésité à offrir la tête de liste à un ancien élu du FN à La Louvière lors des dernières élections provinciales, rompant ainsi – pour la première fois de l’histoire - avec toute la démarche démocratique du mouvement wallon. Mais pas vraiment étonnante de la part de la NV-A qui est quand même très, très à droite sur l’échiquier politique flamand. Il est aussi intéressant de remarquer que les flamingants fanatiques ont très peur du réunionnisme. Ils préfèrent naturellement des Wallons couchés, inconscients, à une France confiante en elle-même, agrandie, renforcée par l'apport de la Wallonie... Logique.
 
Reste à leur dire que nous nous occuperons bien de notre Wallonie nous-mêmes ! Il y a de meilleures solutions.
 
(*) Attirés par le prix des terrains plus intéressant qu'en Flandre, par un environnement bien mieux protégé, de nombreux flamands se sont installés dans les communes rurales le long de la frontière linguistique, à la grande satisfaction de Raymond Langendries, des Michel(s) ou d’Ecolo qui sont restés très unitaires et qui y voient un moyen de compliquer, de ralentir ou d’empêcher la dislocation du pays. Or, ces Flamands - aisés souvent - ne s’intègrent pas, ils mettent leurs enfants à l’école en Flandre, y font leurs achats, y travaillent etc.. Ce ne serait pas un problème si les retombées du marchandage pour la scission annoncée de l’arrondissement de Bruxelles-Halle-Vilvorde ne nous fassent craindre une « bilinguisation » de notre Brabant wallon. Dans le droit fil de la logique dite « multiculturelle » ambiante qui est en réalité une logique communautariste. N’oublions pas qu’il y a d’autre menaces portées par le MR qui veut y étendre la Région de Bruxelles. Région bilingue.
Partager cet article
Repost0

« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...