Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 octobre 2007 5 12 /10 /octobre /2007 15:17
Du blog de nos amis de Liège-France

Créée en son temps par André Renard, l'interrégionale wallonne de la FGTB écrit dans un communiqué : "L'engouement pour le repli sur un fantasme belgicain nourri par certains medias et appuyé par des éminences grises, est une impasse" (...) "Les Wallons ne devraient pas rester aveuglés devant la volonté réelle d'une droite majoritaire en Flandre qui veut toucher à ce qui est le coeur de l'Etat belge, à savoir la protection sociale"(...) Ils ne doivent pas traîner pour définir leur projet pour se préparer "aux éventualités que réveille l'actualité".  Bon début !
  
Je n'ai pas trouvé de lien vers le texte du communiqué.
Partager cet article
Repost0
11 octobre 2007 4 11 /10 /octobre /2007 12:44
DDinventaire.jpegMarie Drucker a consacré hier soir sur France 3 son émission « Droit d’inventaire » au Général De Gaulle.
 
J’ai particulièrement aimé – parce que je l’ai vécu comme adolescent – la partie de l’émission consacrée l’épisode fameux du plus beau coup politique du Président en juillet 1967 lorsqu’il a lancé son tonitruant « Vive le Québec libre », à Montréal. Un coup préparé de longue date, pour effacer en quelques mots deux siècles de silence de la France
Invités sur le plateau, Henri Guaino , conseiller du Président Nicolas Sarkozy, commente le style et l’éloquence de De Gaulle. Il n’a pas caché son admiration pour ce qu’il a appelé « de la très grande politique » à propos de l’attitude courageuse du Général volant au secours d’un peuple de langue française, minorisé et opprimé.
Tiens au fait, un peuple de langue française minorisé et maltraité, ça ne vous dit rien ?
 
Pour l’anecdote et la fin de l’histoire, en mai 68, Jack Lang, qui avait alors une vingtaine d’années dans les années 60 et combattait De Gaulle à l’époque n’a pas vraiment démenti les propos de Max Gallo qui disait qu’en fait, ce n’était pas De Gaulle qui avait raté son rendez-vous avec la jeunesse de l’époque, mais bien le contraire.
 
Même s’il ne faut pas attendre trop de ces émissions de la vulgarisation, elles permettent connaître mieux l’histoire avant d'en avoir une vision critique. Le but de ce genre d'émission est bien de sensibiliser le public.
C'est en proposant de tels programmes à des heures de grande écoute qu'on redonnera peut-être à ceux qui sont abrutis par des années de série américaines, de reality-show et autres Star'Ac, le goût de l'Histoire. L'esprit critique, corollaire de la connaissance historique, viendra plus tard...
 
Il était temps, parce qu’il est vrai que les témoins de l'époque commencent à se raréfier... On pourrait aussi critiquer le choix ou la mise en valeur des certains sujets en laissant d’autres dans l’ombre. Mais ne boudons pas notre plaisir, c’est de la bonne vulgarisation avec de jolies images. Raconter l'Histoire, c'est aussi raconter de jolies histoires... A quand des émissions aussi pertinentes sur notre propre passé ?
Partager cet article
Repost0
11 octobre 2007 4 11 /10 /octobre /2007 12:17

Débat peu convaincant ce matin sur "matin première" pour confronter deux visions d'avenir pour les régions de Communauté française de Belgique entre Marcel Cheron - ECOLO - et Paul-Henry Gendebien  - RWF.
Je regrette que les invités en soient restés aux lieux communs. J'ai d'ailleurs
réagi en ce sens sur le blog de l'émission. 
Même si c'est toujours un exercice difficile, je me serais attendu à ce que ces deux professionnels de la politique auraient pour objectif de faire évoluer les réflexions des citoyens par un apport plus factuel en sortant des incantations et propos convenus.

Partager cet article
Repost0
9 octobre 2007 2 09 /10 /octobre /2007 18:06

On le sait, certains s’enorgueillissent de la présence de pensionnés français dans les maisons de retraite situées le long de la frontière. Sans revenir sur les raisons de choix qui motivent ces pensionnaires (proximité par exemple…), il est un aspect qui, curieusement, n’est pas mis en avant par ceux qui en tirent parti pour justifier que « Vous voyez bien ? Tout est mieux chez nous !». 

La
Voix du Nord de ce mardi dévoile la situation difficile de ces retraités à qui le fisc belge réclame un impôt sur le revenu beaucoup plus lourd qu’en France. Parfois assorti de menaces…

Devenu imposable en Belgique, un retraité français du secteur privé doit ainsi payer 1.500 € d’impôt sur le revenu pour une pension annuelle d’environ 15.000 €, montant auquel il faut ajouter 450 € (sa maison de retraite étant considérée comme « Résidence secondaire »). 
Alors qu’en France, un tel revenu, considéré comme faible, n’est pas imposable du tout...
Et sachant que le fisc belge peut remonter 3 ans en arrière…

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2007 1 08 /10 /octobre /2007 18:57
Invité ce matin de l’émission « Matin première », le Commissaire européen Louis Michel de fort méchante humeur étalait sa mauvaise foi face à Jean Quatremer du Journal Libération. Son aveuglement volontaire, délibéré et persévérant est consternant. Il est inquiétant aussi, car cet aveuglement semble la ligne de conduite de notre classe politique. Mais ce n’est pas nouveau, comme beaucoup de ses pareils, L. Michel subordonne l’intérêt général à son intérêt partisan immédiat. Et tant pis pour la Wallonie et les Wallons.
 
A preuve, cet extrait du Figaro du… 28/10/1996 ! (*) L. Michel répondait à la question suivante :
- « Quelle est votre attitude en face de cette idée folle du rattachisme dont tout le monde parle aujourd'hui dans la communauté wallonne ? »
Et sa réponse : « Je n'ose plus dire que le rattachisme soit une idée folle. Si l'espace francophone ne devient pas une réalité, si le séparatisme est inéluctable, alors les Wallons diront : je préfère être Français plutôt que Wallon. Moi, personnellement, si je dois choisir entre être Wallon dans un Etat socialiste ou être Français, je préfère devenir Français. » . Ou comment dire qu'entre deux maux, il faut choisir le moindre…
Il poursuit en précisant : « Entre un Etat wallon replié sur lui-même et la France, je choisis la France car la Wallonie c'est un cul-de-sac économique, social, culturel. »
L’interview se termine ainsi :
Question : « Croyez-vous que la France accepterait de récupérer ainsi les francophones belges ? »
Réponse : « Nous avons des contacts avec Paris et je suis sûr que Paris ne ferait pas longtemps la fine bouche ».
Il n'y a donc pas qu'avec les journalistes français que le Jodoignois se montre méprisant... Le pire, c’est que quand on écoute ses fils, ça semble bien être plus qu’atavique. Héréditaire !
 
(*) Merci à Jacques de me l’avoir retrouvé !
Partager cet article
Repost0
8 octobre 2007 1 08 /10 /octobre /2007 18:56
belgïe barst ! : Vive la Belgique !
walen buiten ! : Bienvenue chez nous !
franse ratten… : Très chers amis Wallons…
rol uw matten ! : Faites comme chez vous !
 
Vu comme ça, on comprend mieux...
 
(*) Aux éditions L. Michel et fils - Jodoigne
Partager cet article
Repost0
8 octobre 2007 1 08 /10 /octobre /2007 12:22

Une phrase saisie au vol et à peine adaptée : La Belgique n'a jamais été un Etat, c'est une compromission devenue un compromis... 

Et, confirmation, un extrait du journal « Le Soir » du mardi 11/09 (en bas de la page.6) : « (...) le compromis est inévitable (...) il faudra bien un moment accepter l'imbuvable pour éviter le pire)

 

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2007 7 07 /10 /octobre /2007 19:04
Un petit air de déjà vu... ça devient une habitude...
Plus de 300 militants hostiles du Voorpost ont manifesté dimanche après-midi au pied de la Butte du Lion de Waterloo malgré l'interdiction communale. Ils ont planté des drapeaux flamands près de la Butte.
Le bourgmestre, qui avait initialement interdit la manifestation, mais s'est dit récemment prêt à organiser un referendum local sur l'application du bilinguisme, aurait changé d’avis pour éviter les incidents. Une Délégation des manifestants a été autorisée à planter deux drapeaux flamands au lion noir sur fond jaune dans un champ à proximité de la Butte du Lion. Le reste des manifestants étant confiné derrière un important cordon policier. Le bourgmestre de Braine-l’Alleud a justifié cette autorisation par un souci de sécurité publique et a accompagné la délégation emmenée par... Frank Vanhecke, président du Vlaams Belang ! 
Symbolique ? Comment oublier que ce mot n'a pas le même sens des deux côtés de la frontière ?
Partager cet article
Repost0
7 octobre 2007 7 07 /10 /octobre /2007 18:49
C’est passé inaperçu (*), mais le 20 septembre dernier les directeurs généraux de l’administration flamande se sont réunis pour discuter d’un nouveau rapport à l’attention du gouvernement flamand. Rapport qui complète, précise et corrige les 95 revendications de réforme de l’Etat.
Ce rapport est rendu nécessaire dans l'immédiat, parce qu'on le sait, l’article 35 de la Constitution n’a pas été déclaré révisable. Pourtant, celui-ci stipule que les compétences résiduaires sont allouées aux Communautés et Régions alors que le pouvoir fédéral est responsable de tous les sujets qui lui sont spécifiés. Embêtant parce qu’il serait logique qu’il devienne d’application le plus rapidement possible dans l’objectif d’obtenir les compétences plus homogènes, une plus grande autonomie fiscale ou encore une division des compétences fédérales comme la Sécurité sociale, le Droit social ou la Justice…
Bref, les Flamands travaillent sur un texte apportant des précisions sur les changements législatifs nécessaires à un approfondissement de la régionalisation. C’est de bonne guerre. Les Flamands préparent l’avenir.
 
Et si on analyse plus en profondeur certains thèmes, on peut se dire que, par exemple, les habitants francophones de Flandre (Communes à facilités, Fourons, et autres…) auront bientôt des raisons supplémentaires de s’inquiéter. On sait, et les partis qui se disent défenseurs des ces habitants francophones en font grand cas, que la pression internationale pousse à la ratification de la « Convention cadre pour la protection des minorités ». Les directeurs généraux de l’administration flamande en sont à formuler une « définition juridique étanche de la minorité nationale qui ne présente aucun danger pour les principes de territorialité et la législation linguistique ». Pas mal, non ?
Il en va ainsi pour d’autres domaines, comme la régionalisation complète du Commerce extérieur, les soins de Santé, l’autonomie fiscale, les représentations au sein des conseils des ministres européens, les organismes scientifiques restés fédéraux, etc…
 
Organisés, prévoyants et fidèles à la feuille de route historique du Mouvement flamand, ces exigences bien ficelées vont continuer à donner des cheveux gris à ceux qui en face se contentent de faire comme si c’était le fait d’une « minorité d’extrémiste et que comme nous sommes tous belges, le bon sens prévaudra » et qu’il faut continuer à n’être demandeur de rien. 
 
Les Flamands auront ainsi bientôt « tout » ce dont ils ont besoin et, en face, « bêtement belges tous seuls », les partis francophones traditionnels n’auront « rien ». Comme ils l’auront voulu et annoncé… pour notre plus grand malheur.

Sur Kanaal Z en NL (07/10), un débat auquel participaient le professeur Vermeersch de l’université de Gent ainsi qu’une éminence du Volksbeweging a également permis de préciser la notion de « minorités » dans le sens décrit ci-dessus le jour où lorsque la Flandre ratifiera la convention sur la protection des minorités.
 
(*) Sauf pour Trends-Tendance du 20/09...
Partager cet article
Repost0
6 octobre 2007 6 06 /10 /octobre /2007 22:06

b--retFFR-copie-1.jpeg

Partager cet article
Repost0

« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...