Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 novembre 2007 7 18 /11 /novembre /2007 08:32

Extrait d’une dépêche de l’AFP…
«  Dans la crise que traverse la Belgique, le monde politique flamand peut compter sur le soutien des chefs d'entreprises néerlandophones, pour beaucoup acquis aux thèses autonomistes parce qu'ils y voient la seule manière de faire face à la mondialisation. 
Ces revendications pour une plus large autonomie économique des régions sont au coeur du programme d'Yves Leterme, le chef du CD&V, arrivé en tête en Flandre lors des législatives du 10 juin. »

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2007 6 17 /11 /novembre /2007 13:27

Les choses bougent, les propos des journalistes évoluent. Logique. Malgré leurs rôles d’institutions du régime et leurs engagements dans des organes financés par celui-ci, ils sont sensés être généralement un peu mieux informés que leurs lecteurs.  
Constatons qu'une fois les précautions d’usage respectées : «  personne ne souhaite la fin de la Belgique », le « mais… » qui suit inévitablement est lui, lourd de sens.

Merci donc aux journalistes de commencer à oser. Puisqu’il ne faut pas attendre grand-chose des politiques, les yeux rivés sur les sondages et à la remorque d’une opinion publique anesthésié, sonnée, déboussolé par l’évolution péjorative qu’elle perçoit semi-consciemment. Même si cette opinion publique évolue. Les Wallons sont de moins en moins nombreux, encore avec fatalisme souvent, à croire à la survie de l’Etat belge.  Toutes les manifestations n'y changeraont rien.
Luc Delfosse, en appelait ainsi hier à cesser cette « drôle de guerre » en terminant son éditorial dans « Le Soir » par : « (…) tout le monde connaît la solution : un gouvernement d'Union nationale quitte à constater… la séparation de corps ! » 
Dorothée Klein dans « Le Vif » appelle les Wallons et les Bruxellois à se préparer : ils « ne doivent pas attendre que le pire arrive… »
 
Pourtant certains politiques commencent à réagir avec prudence… Comme Hervé Hasquin qui cite Didier Reynders : « Dire non à tout, c'est faire exploser la Belgique » et précise courageusement, mais un peu tard : «Mais je pense qu'il faut faire à présent de la pédagogie. Cela ne sert à rien d'anesthésier les opinions publiques en n'osant pas leur expliquer les choses.. »  dans « La Libre » de ce samedi. Ou comme le RWF qui dans un communiqué a appelé à rompre définitivement avec une tutelle belgo-flamande tout en semblant curieusement encore se situer dans une « perspective belge » en déplorant la création d’un nouvel « abcès fouronnais » de plus de 50.000 habitants dans la périphérie bruxelloise. Le vote en Commission de la Chambre de la prise en considération de la scission de l’arrondissement BHV consacre l’homogénéité linguistique des Régions. Qu’on le veuille ou non. Les représentants flamands étaient unanimes, l’abstention de la députée bruxelloise de « Groen » s’explique par cette dernière qualité.
 
Si de nombreuses personnes n'ont pas encore intégré l'existence des régions et des communautés, la fête de la Communauté allemande vient de le rappeler, il y a plusieurs entités qui forment ce pays. La Communauté allemande est bien vivante. On aurait tort de l’oublier. On parle souvent de la Wallonie et la Flandre, mais Bruxelles est devenue une communauté à part entière grâce à la pression flamande qu’on connaît, mais aussi à la fièvre obsidionale (*) entretenue par un parti anciennement fédéraliste devenu expansionniste (les Brabançons wallons et flamands en connaissent la volonté d’annexion) et défenseur de « Francophones ». Enfin de certains « Francophones » parmi lesquels de nombreux Flamands ayant fait le choix de la langue française (**), les seuls vrais Belges, quoi ! Difficile d’en sortir quand on est prisonnier de ses engagements. Bref, le fait national bruxellois existe et curieusement se défini par rapport et en opposition à ses voisins. Ce sont ces faits nationaux (flamand et bruxellois) qui vont avoir raison de la Belgique. Les Wallons ne connaissent pas cet état d’esprit, ayant été acquis les Droits de l’Homme à la Révolution française et le sentiment d’identité dominant est du même domaine que celui décrit par Renan.
 
Ce qui est agaçant, c’est  l’espèce d’aveuglement (ou de conformisme) de ceux qui devraient faire preuve de pédagogie, d’ouverture d’esprit et qui se refusent à lire les faits. Deux exemples récents : Henry Capron qui ce matin, à la RTB(f), balayait d’un revers de la main l’option de la réunion de la Wallonie à la France parce qu « les Wallons n’en veulent pas » ou encore, le dossier spécial du « Vif » consacré aux scénarios de « l’après Belgique » qui considère la probabilité de la Wallonie de devenir française comme « faible » suivant en ça l’avis du Prof. Bruxellois (St Louis) Hugues Dumont qui estime que les Wallons y perdraient leur âme… 
Heureusement, toujours vert, François Perin sauve la mise en rappelant que l’intégration, particulièrement économique, ne serait pas difficile à encaisser puisque le "capitalisme français" est déjà largement implanté en Wallonie. Tandis que Karl-Heinz Lambertz (Ministre président de la Communauté germanophone), lucide, ajoute « l’Allemagne, nous en avons déjà fait partie. Alors pourquoi pas à nouveau ? ».
 
(*) Qui concerne le siège d'une ville…
(**) Ceux qui ont "opprimé" les Flamands, les fameux "franskillons"... et qui sont à l'origine de la destruction de la Belgique.
Partager cet article
Repost0
17 novembre 2007 6 17 /11 /novembre /2007 13:26
En 2005 déjà...

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2007 6 17 /11 /novembre /2007 13:26
Je ne vous ai pas encore parlé du lancement d'un « Réseau d'Actions Pour la Promotion d'un Etat Laïque » (RAPPEL). Ce groupe milite pour l’inscription du principe de laïcité politique dans la Constitution belge et dans les dispositifs légaux des entités fédérées.
J’ai signé leur manifeste
Par conviction certes, mais aussi parce que l’inscription de ce principe, même dans une constitution « belge » nous rapprochera un peu plus de l’esprit de la République, française en l’occurrence. Et de la Loi de 1905 de séparation des Eglises et de l’Etat.
Il est bon de s’employer à chaque occasion à  lisser tout ce qui nous différence encore. Peu de chose en fait !
Partager cet article
Repost0
15 novembre 2007 4 15 /11 /novembre /2007 12:17

Je cite cet extrait :
1830. Sommaire des événements
Après la première abdication de Napoléon, battu par les forces de la 6e coalition, les Puissances décident de remanier la carte de l'Europe. Par le Traité de Paris (30 mai 1814), elles reconnaissent l'indépendance de la Hollande et projettent de lui donner la Belgique comme « accroissement de territoire », afin de constituer une barrière contre la France.

Le 26 juin 1814, le Protocole de Londres stipule que la réunion des deux pays sera «intime et complète» de façon à ne former qu’un seul Etat, et que la constitution déjà établie en Hollande sera appliquée en Belgique après avoir été modifiée d’un commun accord. 

Le Congrès de Berlin (1814-1815) ratifie ces décisions des souverains coalisés. De plus, il enlève à la Belgique les cantons d’Eupen, de Malmédy et de Saint-Vith pour les donner à la Prusse (ils lui seront rendus par le Traité de Versailles le 28 juin 1919) et attribue à Guillaume d’Orange le Grand-duché de Luxembourg pour le dédommager de la perte des territoires que sa maison possédait en Allemagne. Le 24 août 1815, la Loi fondamentale, c’est-à-dire la constitution hollandaise, est mise en vigueur dans nos provinces, bien qu’elle ait été rejetée par la majorité des notables belges

Malgré les progrès économiques et sociaux réalisés sous le nouveau régime, de profonds dissentiments continuent à subsister entre les deux peuples réunis par la volonté des Puissances.

Bref, l’histoire a des ces bégayements… 

Mais je vous ai gardé le meilleur pour la fin, la conclusion : Désormais la Belgique, indépendante et neutre, devient « la clé de voûte de l’ordre européen ». 

Amusant, non ? A un moment où, avec un gouvernement démissionnaire et en affaires courantes, la Belgie-que sera incapable de signer le nouveau traité européen…

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2007 4 15 /11 /novembre /2007 12:10
Curieux billet de Luc Delfosse en 1ère page du Soir d’hier mercredi…
 
« 54% des Français ont déjà compris tous les bienfaits qu’ils pourraient retirer d’un rattachement de l’Hexagone à la Wallonie et vice et versa.
Veinards parce que, à ce jour, il ne s’est trouvé personne ici, pour demander notre avis.
C’est vrai à la fin : quelle « patrie à aimer » nous fait-on miroiter ?
Vous connaissez la chanson : on vous promet Voltaire et vous héritez de Sarko ; on envisage Léautaud, Poquelin ou Cézanne et on tombe sur Bardot, Cauet ou Sardou…
On dira, cloches pour cloches, ils valent bien Cassart, Laurent ou Happart. Certes.
N’empêche : on demande d’abord à essayer l’arrimage. Un test, un essayage, bref une sorte de Pacs.
Comme préalable, la souveraineté-association nous siérait. » 
 
Si le début, ironique et disons-le, un peu bête, est plutôt typique de ce qu’on entend généralement - Voltaire est toujours bien là, la fin est plus surprenante. Serait-ce un début de prise de température d'opportuniste qui retourne sa veste ? Ou une bravade qui ressemble plus à une liste de revendications syndicales avant une négociation ? Un changement dans le message, en tous cas !
 
Gageons que les prochaines semaines risquent d'être riches en propositions diverses, signe clinique du syndrome de manque de drogue « Belgium » : le syndrome post-hallucinatoire persistant (angoisses, phobies, état confusionnel, dépression ou bouffées délirantes aiguës).
 
Et si on faisait de la prévention ? Il existe justement un précédent : la réintégration de l'Alsace-Lorraine dans la France d'après 1918, avec ce qu'on appelle le « droit local ». Il n'y aura donc pas besoin d'un grand effort d'imagination, des procédures juridiques de transition existent donc déjà. 
Et tant qu’à faire, pourquoi ne pas organiser, à Namur, un colloque de juristes (Français et Wallons) sur cette question ? 

Pour le reste de l'actualité, rien à signaler. La Flandre avance ses pions. Cette fois par l'intermédiaire de Mario Keulen. C'était attendu. 
Les partis traditionnels « francophones » n'auront bientôt plus assez de joues à tendre...
 
Merci à Goulven et Denis dont j'ai plagié les interventions sur un forum et qui m’ont inspiré ce billet.
Partager cet article
Repost0
14 novembre 2007 3 14 /11 /novembre /2007 12:37
La presse nous apprend – sans rire – qu’une délégation belgo-néerlandaise se rend ce mercredi à Zurich pour y rencontrer le président de la FIFA. L'objectif de ce déplacement est d'exposer un plan conjoint d'organisation en Belgique et Hollande du championnat du monde de football en… 2018 !
Et pendant ce temps, les « réconciliateurs » Van Rompuy et De Decker ont « huit jours pour convaincre » et rétablir la cohésion entre Wallons, Bruxellois et Flamands... 

Mise à jour à 8h00 le 15.11:
Le site du Vers l'Avenir www.actu24.be  en fait un sondage  du jour : La belgique candidate à l'organisation de la coupe du monde 2018
A ) on a prouvé à l'euro 2000 en était capable   : 29,95 %
B ) La preuve que ce pays est megalo               : 20,57 %
C ) La belgique n'existera plus en 2018 !           : 49, 48 %
Choix musical pathétique sur l'amour de Di Rupo ce matin dans Matin première (révélateur de son état d'esprit, car c'est une chanson que Roze a écrite suite à une rupture). 
Partager cet article
Repost0
13 novembre 2007 2 13 /11 /novembre /2007 18:20
Il semble qu’un accord se dégage doucement sur la composition de cette commission. Encore faudra-t-il demander l’accord de ceux qui auront été désignés… pour débattre - lentement - du « destin francophone ».
Pour mémoire, voici les questions destinées à baliser la réflexion et qui me laissent sur un sentiment de perplexité :
1° Quel projet pour les francophones dans l'Etat fédéral actuel ?
2° Comment concilier l'identité régionale et le lien, la solidarité entre les francophones de Bruxelles, de Wallonie et des communes périphériques à la frontière linguistique ?
3° Quelles synergies concrètes dans quelles politiques ? Comment dépasser certaines concurrences, notamment en matière économique ? Quels liens avec les Communautés flamande et germanophone ?
4° Quelle place pour les francophones au sein de la Belgique, de l'Europe et du monde ?
5° « Et si demain, on devait se séparer ? »
 
N’est-ce pas déjà quelque peu dépassé par l’actualité récente ?
 
N’est-ce pas au Parlement wallon à mettre en place une commission de personnalités et d'experts pour examiner au plus tôt les modalités pratiques d'un rapprochement avec la France ?

 

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2007 1 12 /11 /novembre /2007 18:20

« 54 %des Français veulent bien de nous? C’est bien mais ce n’est pas assez. Cela en laisse encore 20 millions qui ne nous veulent pas. Vaut-il mieux 20 millions d’hostiles Français ou 6 millions de Flamands? »

Derrière la boutade, il y a Kroll l’inquiet et Kroll le francophile.

L’inquiet? « Je ne connais pas de pays qui se donnent sans combattre. La politique, c’est la loi du plus fort. Si on se donne à genoux et à quatre pattes, comment sera-t-on considéré ? Et puis, pas de leurre: même si on est rattaché, on aura la même météo, les mêmes politiciens. C’est vrai que, tout à coup, on sera devenu un pays méditerranéen. « 

Le francophile?  « J’ai toujours pensé que le rattachement, de la Wallonie et de Bruxelles, à la France était une hypothèse d’avenir dans laquelle je me retrouve. »

 Merci Pierre, nous allons te rassurer !

© http://www.sudpresse.be

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2007 1 12 /11 /novembre /2007 18:18
Mais où vont les émissions de télé-réalité ? On est tombé bien bas !

Faire un héros d’un mercenaire de 75 ans (!) qui va assouvir sa passion du vol dans le seul endroit du monde, l’Afrique, où évidemment on peut encore voler en dépit de toutes les réglementations et législations européennes qui le lui interdisent en raison de son âge ! 

Déjà qu’on avait quasi déifié des joueurs de foot ou des tenniswomans pour en faire les sauveurs de la Belgie-que…

Cette fois, on a vraiment fait fort ! L’envoi d’un Embraer médicalisé de la Défense nationale à N'Djamena… Et un retour en fanfare devant toutes les caméras de télévision, à la Pinochet au Chili après sa confortable détention en Angleterre ! Annoncé très malade, quasi invalide, incapable d'encore tenir debout jusqu'à sa montée dans l'avion, mais qui arrivé au Chili, sort sans aide et marche vers ses supporters. 

Pour W., c’est pareil, annoncé mourant au départ et quasi frais et dispos dans l'avion qui le rapatrie « à nos frais », il se permet des commentaires de mercenaire, néo-colonialiste et… poujadiste ! Un vrai, un dur, un tatoué ! Tout ça pendant qu’un de ses copains affirme : « J'ai 15 ans d'Afrique, et ce ne sont pas deux mitrailleuses tchadiennes qui m'auraient fait peur… ». 

Bref, un beau sujet pour la défunte émission « Strip-Tease » ! Il serait bien que les médias ne relayent plus ce genre de stupidités aux informations...

Epinglons quand même cette phrase comique : « Là-bas, j'ai appris à être fier d'être Belge. Mais j'ai été super-bien soigné par l'armée française à qui je rends hommage. »

Plus sérieusement, toute cette affaire est une injure aux bénévoles sans moyens, aux gens qui sacrifient leur temps et parfois leur vie. L’Afrique n'a surement pas besoin de bourgeois en mal de sensations fortes…Sachez que la suite de ce mauvais feuilleton est prévue : « Il a beaucoup de choses à dire » a indiqué son épouse...

J’ai rêvé ou cette histoire est vraiment arrivée ?
Partager cet article
Repost0

« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...